Les cours du dimanche ?

Cette formule s’adresse à tous, débutants ou confirmés dans l’art du textile. Ces cours par thématique ont toujours lieu à l’Atelier 54, à l’adresse suivante :

54 rue du 14 juillet

79000 NIORT

Que ce soit un cours d’une journée ou de deux journées, les horaires sont toujours : 10h – 18h. Nous prévoyons bien sûr une pause déjeuner. Chacun apporte son pique-nique. Il y a un four micro-ondes à l’atelier et du café.

Pour se garer, il y a la rue du 14 juillet et la rue Barra qui sont toujours libres le dimanche. C’est bien sûr gratuit le dimanche. Le samedi, les places sont comptées et c’est payant : le plus simple, pour ne pas avoir à remettre des pièces toutes les 2 heures, c’est le parking de la Brèche, qui est juste à côté de l’Atelier 54.

Pour me joindre : 06 14 70 04 21

En arrivant à l’atelier, il y a un interphone. Vous sonnez et je vous ouvre !

 

Le matériel ?

Vous trouverez tout le matériel sur place à l’Atelier 54. Sauf cas particulier, comme le piqué libre et l’hydrosoluble où il faut apporter sa machine à coudre, et le stage « dentelles » où vous apportez vos dentelles, tout le matériel technique est fourni. Vous pouvez également vous approvisionner sur place dans la mesure du stock disponible, en fils, perles… En revanche il est préférable que chacun vienne avec son minimum de couture (dé, ciseaux, épingles à tête, aiguilles à coudre)

Quelles aiguilles ?

Pour broder, prenez des aiguilles « mode » n° 3 ou 5 et n°7 (plus le numéro est petit, plus l’aiguille est grosse). Evitez en général les aiguilles courtes.

Pour le peyote ou broderie de perles, l’idéal est l’aiguille Clover n°9 ou n°10. Evitez les très longues aiguilles à perles qui se déforment tout de suite. Si vous n’avez ni aiguilles mode ni aiguilles à perles, vous devrez probablement les commander en mercerie ou sur Internet. N’attendez pas le dernier moment. Si vous êtes en panne, pas de panique, envoyez moi un texto, je vous dépannerai.

 

S’inscrire ?

Pour vous inscrire, il faut réserver votre place. Le chèque d’arrhes tient lieu de réservation. Il doit être fait à l’ordre de Lucile Dupeyrat, et adressé à :

Lucile Dupeyrat

Logis de la Creuse

79310 Saint-Marc-la-Lande

Attention : je ne prends pas plus de 8 personnes par stage. Une liste d’attente est prévue. Concrètement, vous pouvez m’envoyer un texto pour me signaler votre intention de vous inscrire (en précisant le stage et la date) et je ne valide votre inscription qu’à réception du chèque. Si le stage est complet, je vous le dis tout de suite ou je vous renvoie votre chèque.

Pour tout renseignement, appelez-moi le soir au 05 49 94 65 47 ou dans la journée au 06 14 70 04 21. Mon adresse mail : lucile.dupeyrat@wanadoo.fr

Pour suivre les actualités : Calligrafil

 

Pour les personnes désireuses de suivre les cours et qui habitent trop loin de Niort, il y a une solution. Nous trouvons une date. Je me déplace. Vous ajoutez à votre participation mes frais de transport que vous vous partagez entre stagiaires. La personne qui organise le stage chez elle (ou ailleurs) et qui s’occupe de trouver des participants et de m’accueillir est (juste retour de service) mon invitée : le stage est gratuit pour cette personne. Pour information, 3 stages hors-programmation sont déjà organisés, un à Paris, un en Normandie, un en Vendée. La balle est dans votre camp !

Il se peut que certains cours soient complets. Je peux vous mettre sur liste d'attente en cas de désistement.

 

DATES STAGES PRIX ARRHES
07/11/2014 Jours à fils tirés. Initiation. 50 € 25 €
11/01/2015 Micro-macramé. Initiation. 50 € 25 €
08/02/2015 Micro-macramé. Approfondissement. 50 € 25 €
21 et 22/03/2015 Composition en dentelles. Applications et broderies. 70 € 35 €
19/04/2015 Peyote 1 (initiation) 50 € 25 €
03/05/2015 Peyote 2 (approfondissement) 50 € 25 €
17/05/2105 Piqué libre. 50 € 25 €
14/06/2015 Hydrosoluble. 50 € 25 €
21/06/2015 Fabrication de boutons. 50 € 25 €

 

 

MICRO-MACRAME 11/1/15 et 8/2/15

 

Le premier cours s’adresse en priorité aux débutants ou à ceux qui n’ont pas pratiqué depuis quelques temps et qui ne sont pas sûrs de leurs bases. Je vous apprendrai le montage, les principaux nœuds et la manière d’inclure des perles dans le travail pour fabriquer des bijoux. Le fil de nylon spécial micro-macramé est compris dans le stage et une fiche récapitulative des nœuds vous servira d’abécédaire. Apportez une boite d’épingles longues à boule. Vous en aurez absolument besoin.  Apportez également un rouleau de scotch (scotch d’écolier) et un briquet. Vous repartirez avec votre travail et la planche spéciale sur laquelle vous travaillez.

Le deuxième cours prolonge et approfondit le premier, avec des nœuds plus complexes, et surtout une démarche différente permettant de sertir des grosses perles, et/ou de faire un travail qui se rapproche de la sculpture textile. Là encore, vous aurez besoin d’épingles longues à boule. Si vous avez déjà une planche à macramé, apportez-la.

 

PIQUE LIBRE SUR PAPIER 17/5/15

 

Pour ce stage, vous devez apporter votre machine à coudre. Elle doit être prête à l’emploi pour ne pas perdre de temps, et parce que je ne suis pas connaisseuse en marques de machines à coudre… chacune a ses petits secrets. Tout ce que je vous demande, c’est de l’apporter prête au piqué libre, c’est-à-dire :

  • les griffes rentrées (il n’y a plus d’entraînement)
  • un pied à piqué libre ou un pied à repriser ou un pied universel installé (le magasin où vous faites réviser votre machine vous renseignera. Pour info, un pied coûte entre 10 et 15€ et il doit s’adapter à votre machine). Vous devez savoir le mettre en place et le retirer en cas de pépin. Ne vous y prenez pas au dernier moment, vous aurez peut-être besoin de commander ce matériel.
  • des aiguilles (n°70 ou 80) de rechange.
  • des canettes préparées d’avance.
  • profitez-en éventuellement pour faire réviser votre machine pour qu’elle ne vous lâche pas pendant le cours.
  • des gants latex seront peut-être nécessaires, ou plastique si vous êtes allergique au latex. Pourquoi ? Lisez la suite !

Le matin, je vous proposerai différents exercices en piqué libre. Bien que cette technique soit utilisée sur tissu, nous la travaillerons sur papier.

L’après-midi, nous ferons une petite composition sur papier fort (300g) que nous patinerons (peinture acrylique en tube, cires colorées). Tout ce travail de finition se fait au doigt.

 

HYDROSOLUBLE 14/6/15

 

 

Il existe différents hydrosolubles que nous allons expérimenter ensemble. L’hydrosoluble est une matière qui fond dans l’eau, qui se présente comme une feuille de plastique, sur laquelle on place les éléments que l’on coud. Ce matériel technique est  inclus dans le stage. Nous avons besoin de matières textiles intéressantes par leur texture et le contraste qu’elles permettent. Ce sont des matières que vous pouvez apporter si vous en avez, par exemple :

  • de la soie brute en vrac, pigmentée ou non (il y en a de très belles chez Stef Francis, sur Internet)
  • du papier épais et fibreux (plus les fibres sont longues, moins le papier risque de se déchirer dans l’eau)
  • des écorces fines trempées 48 h dans l’eau avec de la glycérine liquide ou vaseline (en pharmacie) pour qu’elles ne soient pas cassantes quand on va les coudre
  • des fils intéressants (par exemple le mélange rayonne et chanvre est toujours beau)
  • cherchez, vous trouverez…

Si vous êtes en panne de matériel, ce n’est pas grave. J’en ai et ce sont les fils de couture qui vont surtout faire le travail. Ce sont les pleins et les vides, la densité et la légèreté, l’opacité et la transparence qui, composés ensemble, donneront quelque chose.

Pour tenir ensemble toutes les matières dans l’hydrosoluble, il faut la machine à coudre préparée comme pour le piqué libre. Reportez vous au stage « piqué libre sur papier » et au passage qui concerne la préparation de la machine en piqué libre.

Tout au long de la journée, vous ferez divers échantillons pour comprendre les qualités et les limites de chaque hydrosoluble. Chaque « mini-textile » sera immédiatement lavé (débarrassé de sa pellicule d’hydrosoluble) et séché. C’est magique !

 

PEYOTE 19/4/15 et 3/5/15

 

Le premier cours de peyote est plutôt réservé aux débutants ou à ceux qui veulent assurer leurs bases. Ce travail de mosaïque de perles est un travail de broderie et non de tissage. Les perles utilisées sont japonaises et non indiennes. Quelle différence ? Les indiennes sont artisanales, c’est ce qui fait leur charme, elles sont toutes différentes, même le trou de la perle varie d’une perle à l’autre ! Les japonaises sont industrielles, toutes identiques, le diamètre du trou ne varie pas, et les perles minuscules ont quand même un gros trou. Ceci n’est possible que si le verre est recuit pour plus de solidité, ce qui n’est pas le cas chez les indiennes. Ceci explique la différence de prix également… Vous essaierez les deux et vous jugerez, mais il est certain que pour obtenir une régularité dans le travail, les perles japonaises sont incomparables. Deux groupes : Toho et Miyuki. Si vous avez des perles de ces marques, vous pouvez les apporter. Sinon vous avez sans doute des « rocailles » qui sont des perles indiennes.

Je disais donc que le premier cours était plutôt pour les débutants. Je vous apprendrai comment commencer, comment changer de fil en cours de travail, comment terminer, sur un motif simple avec des difficultés minimes.

Le 2e stage s’adresse à ceux qui veulent aller plus loin dans leur maîtrise de cette technique. Au programme, les augmentations, les diminutions, le travail en cercle, l’improvisation. Oui, même l’improvisation s’apprend !! Pour finir en beauté, je vous apprendrai comment sertir une pierre. Si vous avez de la Suédine synthétique (encore appelée Ultrasuède), apportez-la. Si vous avez une pierre que vous voulez sertir, apportez-la ; il faut qu’elle soit plate d’un côté, pas trop grosse, et régulière. Un joli caillou de jardin fera aussi bien l’affaire puisque ce sont les perles qui vont le mettre en valeur. Bien sûr les perles sont comprises dans le stage.

Pour ces deux stages, procurez-vous des aiguilles Clover n°9 ou n°10 qui conviennent parfaitement pour l’enfilage de perles. Ce ne sont pas les plus courantes dans les merceries, alors ne vous y prenez pas au dernier moment car vous aurez peut-être besoin d’en commander. Bien sûr je pourrai vous dépanner en cas de problème.

Pour le fil, je m’en occupe, il faut un fil de nylon spécial.

 

DENTELLE 21 et 22/3/15

 

C’est un travail de composition à partir de dentelles, de galons… Apportez vos dentelles, et un support pour les appliquer. Un drap ancien fera parfaitement l’affaire, et vous découperez uniquement ce dont vous avez besoin. Nous travaillerons dans une gamme de couleur restreinte, les blancs et les bis. Apportez des fils à broder coordonnés (du blanc, du bis, du gris, du beige, du grège) dans des aspects variés (coton perlé, mouliné, etc.) et des aiguilles « mode » n°3 ou n°5 et n°7 (qui sont des aiguilles longues à chas fin exprès pour la broderie). Vous aurez peut-être besoin de commander ces aiguilles, ne vous y prenez pas au dernier moment. Les habituelles aiguilles à broder, trop courtes, ne font pas l’affaire. Utilisez-les uniquement pour coudre. Si vous avez un « pistolet à bâtir » apportez-le. Sinon vous pouvez en commander un, mais ça coûte environ 50€. Cela dit, après, vous ne pourrez plus vous en passer !

Le travail de composition se fera en deux étapes : d’abord, première journée, recherche de composition en fonction du matériel existant ; croquis, réflexion. Ensuite, deuxième journée mise en place des « pièces du puzzle » sur le drap ancien et apprentissage ou révision des points de broderie pour les finitions. Naturellement ce travail ne sera pas terminé à l’issue du stage, mais tout sera mis en place pour occuper votre temps libéré pour la création.

 

BOUTONS 21/6/15

 

Vous allez fabriquer 5 boutons-bijoux à partir des pièces détachées que vous sertirez sous presse manuelle. Un travail d’embellissement particulier : le micro-format. Le diamètre du bouton sera 40 mm ou 50mm. Les boutons sur les images sont à taille réelle.

Je sais que personne n’a de presse à la maison, mais les merceries proposent aujourd’hui des « boutons à faire soi-même » sur le même principe. La presse permet juste d’optimiser la technique. Quelques trucs et astuces pour que vos boutons soient toujours réussis. Des boutons solides en acier et aluminium, transformables en bijoux, fermoirs… suivez le guide.

 

JOURS SUR TOILE 7/11/14

 

J’ai délibérément choisi une toile différente de celles utilisées pour les jours. C’est une toile tissée à la main, très artisanale, en bande étroite avec une lisière de chaque côté. Elle contrastera à merveille avec la délicatesse des jours, et vous permettra de réaliser un « sampler » avec un format original.

Nous commencerons par les bases, jour échelle, jour Venise… et nous jouerons avec les fils de chaîne, les faisceaux, pour créer de magnifiques rivières.

Apportez des aiguilles longues (type aiguilles à tapisserie) et du fil de lin écru, du fil épais, ou du coton perlé moyen.